Bringing hope. Changing lives.™
CALL US NOW (647) 795-2154
DONATE NOW

UN ENTRETIEN AVEC UNE ADO BÉNÉVOLE: OCÉANE FRANÇOIS-SAINT-CYR

La grande famille de HOPE worldwide offre, à ceux qui désirent être bénévoles, toute une gamme de moyens de répondre aux besoins des gens de leur propre communauté ou d’ailleurs dans le monde. Sa section internationale compte plusieurs programmes auxquels les jeunes bénévoles de  HOPE worldwide Canada peuvent participer pour changer les choses et développer leurs qualités de leader. Parmi ces programmes, on trouve le National Youth Advisory Council (NYAC- Conseil consultatif national des jeunes) qui s’adresse aux élèves du secondaire et du postsecondaire de l’Amérique du Nord. Grâce à NYAC, ces jeunes apprennent à donner de la vision et des solutions créatives par des actions centrées sur de solides relations soutenues avec les personnes se trouvant en situation précaire. Inspirés par l’exemple de Jésus, ils ont à cœur les mêmes valeurs qu’ils partagent avec ceux qu’ils servent : les orphelins, ceux qui souffrent de la faim ou de troubles émotifs, les aînés, les malades et les victimes de catastrophes naturelles.

Océane François-Saint-Cyr, 16 ans, membre de HOPE worldwide à Montréal, vient tout juste d’intégrer le programme NYAC. Nous l’avons rencontrée pour mieux la connaître et chercher à savoir ce qui la motive à œuvrer à titre de bénévole.

D’où te vient ta passion pour le service?

Tout d’abord, dès un très jeune âge, j’ai eu plusieurs occasions de participer aux activités de HOPE worldwide en compagnie de mes parents, ce qui m’a connectée aux besoins de ma communauté. Ces occasions m’ont également permis de constater à quel point le temps et l’énergie que nous donnons touchent de façon concrète et durable la vie de ceux que nous aidons. En grandissant, je me suis rendu compte que j’aimais vraiment créer des liens avec les gens et que les occasions de servir me procuraient le cadre idéal pour le faire.

Finalement, lorsque je sers les gens dans le besoin, je me rends compte à quel point Dieu m’a donné une vie riche. Je suis reconnaissante qu’il m’offre des occasions de redonner à mon tour aux moins fortunés de ce monde.

Quel a été le projet qui t’a fait vibrer plus que tout?

Ce fut sans aucun doute le voyage que j’ai fait avec ma famille en Indonésie en 2013 pour aller aider une communauté dans le besoin. Avant notre départ, ma famille et moi avions recueilli des fournitures scolaires, de l’équipement de soccer et des médicaments qui étaient destinés à un groupe d’enfants vivant dans les bidonvilles de Jakarta. Leur quartier avait non seulement été inondé par la mousson, mais deux semaines avant notre arrivée, le même quartier avait aussi été ravagé par un incendie. Nous nous sommes donc joints à HOPE worldwide Jakarta qui participait déjà aux efforts d’aide déployés. J’ai été extrêmement touchée de voir à quel point ces enfants étaient heureux de simplement passer du temps avec nous et de recevoir le peu que nous leur apportions (un ballon de soccer, des cahiers et des sacs à dos). Ils semblaient oublier qu’ils venaient de tout perdre. De plus, ça m’a aidé à comprendre pourquoi le geste de redonner à la communauté  ou d’aider quelqu’un n’a pas besoin de coûter de milliers de dollars ni de mobiliser des centaines de bénévoles. Il peut suffire de partager un repas avec quelqu’un, d’offrir un t-shirt ou de tendre la main à quelqu’un.

Qu’est-ce qui t’a incitée à te joindre à NYAC?

J’ai décidé de faire partie de NYAC parce que je savais que ses programmes étaient conçus pour former les étudiants comme moi à diriger de façon efficace et à servir dans leur communauté. J’ai aussi été inspirée à le faire par certains de mes amis qui avaient participé à NYAC auparavant et qui m’avaient dit à quel point ce programme les avait aidés à grandir et à acquérir les habiletés nécessaires à gérer tout type de situation, peu importe le lieu.

Pourquoi as-tu choisi NYAC?

Ce que j’aime de NYAC c’est que, contrairement à d’autres programmes, son but est d’aider les participants à changer la vie des gens de la communauté qu’ils servent.  En me concentrant sur ma communauté, j’ai le moyen de toucher ceux dans le besoin non pas seulement le temps de ma visite, mais d’une façon durable. Ainsi, il est plus facile par la suite d’obtenir l’appui de partenaires publics ou privés lorsque les résultats sont tangibles et visibles. J’aime aussi le fait que NYAC s’étend sur toute l’année; il permet ainsi d’offrir aux étudiants le soutien dont ils ont besoin pour servir à long terme de façon plus efficace qu’avec un projet de petite envergure.

Qui est pour toi un modèle inspirant?

J’admire les internes qui dirigent des programmes HOPE Volunteer Corps un peu partout dans le monde. Le travail acharné et tous les efforts de planification dont ils font preuve m’inspirent au plus haut point. Cela prend un vrai cœur de serviteur pour arriver à diriger plusieurs programmes chaque année.

Nous sommes tout aussi enthousiastes qu’Océane face à tout ce que la prochaine année lui apportera. Nous encourageons tous ceux qui sont membres de l’équipe de Montréal à servir aux côtés d’Océane et de HOPE worldwide à Montréal.

 

Upcoming Events

September 26, 2020 @ 11:00 am